• A Toulouse, la CGT expulsée de la Bourse du Travail par la municipalité

    La CGT de la Haute-Garonne pourrait se retrouver à la rue le 30 Juin 2015. La nouvelle municipalité de Toulouse lui demande de quitter la Bourse du Travail. Un bâtiment où le syndicat est hébergé gratuitement depuis plus d'un siècle. La CGT 31 refuse de quitter les lieux.

    A Toulouse, la CGT expulsée de la Bourse du Travail par la municipalité

    La Bourse du travail au 19, place Saint-Sernin à Toulouse

     

    A Toulouse (31), l'Union départementale de la CGT pourrait se retrouver sans domicile fixe le 30 Juin 2015. Le syndicat vient de recevoir une lettre de la municipalité qui lui demande de quitter la Bourse du Travail, immeuble symbole de la lutte des travailleurs depuis plus de 120 ans. Un bâtiment que l'organisation syndicale occupe gratuitement.

    Voici la lettre envoyée par la mairie à la CGT 31 :

    La mairie de Toulouse (via l'élu aux finances Sacha Briand signataire du courrier) a expliqué à France 3 Midi-Pyrénées vouloir mettre fin à la mise à disposition de ces locaux où sont hébergées gratuitement des instances syndicales départementales ou régionales. Vu le contexte économique et la baisse des dotations de l'Etat, la municipalité veut rationaliser ses dépenses et faire des économies. La ville estime qu'il n'est pas de ses compétences d'héberger des organisations départementales et régionales. Sacha Briand explique que le Conseil Général de la Haute-Garonne et le Conseil Régional de Midi-Pyrénées se sont désengagés du financement des locaux depuis maintenant 4 ans. La mairie ne peut pas, ajoute-il, supporter seule des charges qui ne relèvent pas de sa compétence.

    D'autres syndicats comme la FSU et la CFDT accueillis dans d'autres locaux municipaux, sont également concernés par cette mise en demeure. Ils ont la possibilité de rester dans les bâtiments à condition de payer un loyer. Les syndicats de la ville et de la métropole continueront eux à être logés gratuitement.

    On ne partira pas, il y a marqué CGT sur la façade et la façade est classée monument historique"

    A la CGT, les réactions n'ont pas tardé. Pour le secrétaire départemental de la CGT Haute-Garonne, cette décision municipale est complètement inattendue.Pour lui, ce ne sont pas des pratiques républicaines. On n'envoie pas, dit-il, un courrier administratif sans autres explications à une organisation, locataire de la Bourse du Travail depuis 120 ans. Il compare les pratiques de la ville de Toulouse à celles des municipalités Front National. La CGT 31 explique à France 3 Midi-Pyrénées avoir un rôle d'utilité publique à la Bourse du Travail (située au 19, place Saint-Sernin à Toulouse), recevant des milliers de salariés chaque année.

    C'est un véritable bras de fer qui s'installe donc entre le syndicat et la mairie. La CGT affirme qu'elle ne partira pas de la Bourse du Travail rappelant qu'elle y a été installée à l'époque par Jean Jaurès, conseiller municipal de la ville de Toulouse. La municipalité a invité l'ensemble des organisations syndicales à une réunion à ce sujet le mercredi 11 mars 2015.

    Source : francetvinfo


     

     

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :