• le blog change : https://ulcgtvierzonblog.wordpress.com/


    votre commentaire
  • Le billet de congé annuel : un bon plan méconnu

    Cela ne s’applique que sur les trajets en TGV (sauf Thalys et Eurostar) et au niveau des places couchettes Corail. On peut aussi en profiter avec un trajet commencé en période bleue de la semaine type pour les TER et les places assises des Corail.

    Comment en bénéficier ?

    Tout d’abord, rappelons que le trajet retour doit intervenir, au plus tard, 2 mois après le trajet aller. Les arrêts sont cependant autorisés sur les trajets aller et retour.

    Pour profiter de la réduction décrite ci-dessus, il est nécessaire de remplir et remettre un formulaire disponible en gare et en boutique SNCF. Ce même formulaire devra être signé par votre employeur ou, le cas échéant, par le Pôle Emploi. Il s’agit d’une disposition légale qu’on ne peut vous refuser !

    Grâce à internet, vous pouvez aussi directement télécharger le formulaire SNCF qui convient à votre situation avec les liens suivants (documents PDF) :

    • Pour les salariés : cliquez ici.
    • Artisans, indépendants, exploitant agricole (non salariés) : cliquez ici.
    • Pour les chômeurs, retraités, orphelins, veufs de guerre : cliquez ici.

    Le formulaire dûment rempli et signé, devra être remis à une gare SNCF au moins 24h avant le départ. Il faudra joindre à cela les pièces justificatives selon le cas et la situation des personnes souhaitant profiter du billet de congé annuel :

    • Pièce d’identité (pour tout le monde).
    • Bulletin de salaire ou attestation de sécurité sociale (pour les salariés).
    • Attestation sur l’honneur (pour les travailleurs indépendants et salariés en pré-retraite).
    • Autorisation d’indemnisation du Pôle-Emploi (demandeur d’emploi indemnisé).
    • Titre de pension ou de retraite ainsi que votre carte ou attestation d’inscription à la Sécurité Sociale (pour les retraités).

    Il faudra penser aussi à présenter des pièces justificatives du lien de parenté avec la personne que l’on souhaite placer aussi sur le billet à tarif réduit : facture avec les deux noms de famille ou attestation sur l’honneur (concubin), livret de

    famille (parents et enfants). Pour finir, sachez que le billet de congé annuel ainsi obtenu est valable 3 mois maximum après son émission.

    Voilà, vous savez tout ou presque sur le billet de congé annuel ! Gardez en tête ce bon plan pour vos voyages lors de vos prochains weekend, vacances et jours fériés…

    Pensez aussi à en parler autour de vous ! Très peu de personnes connaissent le billet de congé annuel, aussi nous vous invitons à partager l’info grâce aux boutons ci-dessous.


    votre commentaire
  • Les cheminots de Bourges et Vierzon ont manifesté devant la préfecture

    Dans le cadre du mouvement de grève des cheminots SNCF qui se déroule aujourd'hui dans toute la France, une délégation de syndicalistes CGT de Bourges et de Vierzon s'est rassemblée devant la préfecture du Cher.

    Une assemblée générale a d'abord été tenue à partir de 9 h 30, à la gare de Bourges, pendant laquelle une motion revendiquant « une réévaluation des salaires et des pensions, plus d'emploi et de recrutements, l'arrêt de la restructuration du fret ou encore des meilleurs conditions de travail » a été votée par les trente-cinq cheminots présents.

     
     
    Le personnel SNCF syndiqué à la CGT a ensuite manifesté devant la préfecture, vers 11 heures, avant d'être reçu en préfecture pour présenter et remettre la motion votée « à l'unanimité » un peu plus tôt.   Cette grève concerne « 80% des cheminots berrichons », affirme Jérome Francy, secrétaire général CGT cheminot de Bourges. « Comme il n'y a pas de service conducteur à Bourges, la grève impactera surtout la vente de billets en gare, le service d'escale, la sécurité des trains, ainsi que l'entretien et les travaux sur les voies », ajoute le délégué syndical.   La fermeture de la gare de La Guerche-sur-l'Aubois a aussi été évoquée.   Interrogée sur l’impact de la grève au niveau du transport de voyageurs, la SNCF affirme, qu’aujourd'hui, « près de soixante trains sur les 370 trains quotidiens (TER et Intercités) n’ont pas circulé en Centre-Val de Loire. Concernant le Berry, huit trains ont été touchés. Pour la reprise, quelques trains ne seront pas en ligne pour des raisons de mise en place du parc matériel. Cela concerne quatre trains sur le Berry ».

    votre commentaire
  • La CGT des retraités multipro a adopté une motion, hier

    Les militants se mobiliseront le 30 mars Les retraités CGT multipro seront à nouveau dans la rue en 2017. « La revalorisation de 2015 n'était qu'une aumône ! », martèle Roger Ménigot, secrétaire de l'union locale CGT des retraités multiprofessionnels. « Elle n'était que de 0,1 %, soit environ 1 euro par jour. Tout juste de quoi acheter une baguette de pain… » Face au gel du montant des pensions, en 2016, les adhérents ne cachent pas leur indignation.


    1 commentaire
  • Une intersyndicale contre la fermeture des serres

    Cette fois, c'est une intersyndicale qui a manifesté devant la salle Madeleine-Sologne avant les vœux du personnel communal, ce vendredi 6 janvier au soir,  afin de dire "Non à la fermeture des serres municipales". Nicolas Sansu propose "d'en appeler directement aux Vierzonnais pour que le débat soit tranché".

    Deux premiers rassemblements avaient déjà eu lieu. Le premier, devant la mairie, avant le conseil municipal du 12 décembre. Le deuxième, devant la salle Madeleine-Sologne jeudi 5 janvier, avant les voeux de la ville aux habitants. 

    Cette fois, la CGT est accompagnée de la CFDT et de l'Unsa pour dire "non à la fermeture des serres municipales en septembre 2017". 

    "On fait plus de 30.000 plants par an, 20.000 bisannuels, 2.300 chrysanthèmes... Mais aussi des visites pédagogiques avec les classes, des ateliers avec les maisons de retraites..." souhaite décrire Branlio Romera, responsable production aux espaces verts. "Ce lien à la population qui est apprécié, on ne peut pas le chiffrer", complète Yann Journé, pour la CGT. " Des économies, on en a déjà fait beaucoup ces dernières années".

    "La marge monétaire est très étroite. Mais le service public est encore la dernière porte qu'on peut pousser. Il faut trouver ensemble d'autres solutions", propose Sylvie Bourdin-Bérréhouc, pour la CFDT. Sur le tract qu'elle distribue, sont évoqués "les retraités non remplacés". Elle craint un plan social général.

    L'intersyndicale s'est formée après l'entretien téléphonique dans l'après-midi entre Yann Journé et Nicolas Sansu, le maire, qui n'a débouché sur aucune entente.

    Nicolas Sansu a modifié son discours des voeux à la dernière minute afin de répondre publiquement aux agents: "Puisque un certain nombre de crispations semblent se faire jour, outre les rencontres que nous avons avec les organisations syndicales et les agents de chaque service, peut-être faudra t-il en appeler plus directement aux Vierzonnais pour que le débat soit tranché en toute transparence sur l'alternative entre les conditions de la mise en place du service public et le niveau des impôts, car il n'y a pas trente-six solutions."


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique