• Jacques Blondeau et Jean-Louis Jouannault ont été décorés

     

    Deux syndicalistes ont été félicités pour leur dévouement à la CGT, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition pour les 120 ans du syndicat ( lire ci-dessous ).

     

    Maurice Renaudat est venu, hier soir, avec fierté, remettre la médaille à deux anciens de la CGT qu'il a beaucoup conseillés.

    D'abord, Jacques Blondeau, qui fêtait en plus son anniversaire ce jour-là. Fils d'un agent EDF syndiqué à la CGT, il est arrivé à Vierzon en 1946 et est devenu salarié à la serrurerie Ruhlmann aux Forges. Influencé par les idées du journal Vie ouvrière distribué à la porte de l'entreprise, il a fait connaître la CGT dans l'usine et est devenu élu délégué du personnel, puis secrétaire du syndicat en 1965. Sous ces casquettes, il a animé plusieurs conflits qui revendiquaient de meilleures conditions de travail, des hausses de salaire…

     

    Jacques Blondeau a aussi été directeur du conseil d'administration des métaux de Vierzon en 1969, a adhéré au parti communiste (PCF) et est devenu secrétaire de l'union locale et départementale de la CGT, à la même époque. Il est resté vingt-neuf ans permanent, jusqu'à sa retraite en 1999. Il a connu les conflits locaux dans les usines de confection, de céramique, métallurgie, agricoles… Et est à l'origine, avec d'autres, de la Mutuelle familiale du Cher. Il est aujourd'hui membre du bureau des retraités multipros de Vierzon, et de la commission financière et de contrôle de l'union locale.

    Quatre semaines d'occupation

    Ensuite, Jean-Louis Jouannault. Fils d'un père cheminot et militant CGT, il a obtenu sa première carte syndicale en 1962, dans une usine à Tours, et n'a rejoint le Cher qu'en 1964. C'est aux Fraises dentaires en 1965, suite à une distribution de tracts qu'il s'est décidé de convaincre d'autres jeunes de créer avec lui un syndicat CGT. Il est devenu secrétaire de la section en 1966, puis élu délégué du personnel et secrétaire du comité d'entreprise.

    En mai 1968, il a occupé l'usine jour et nuit pendant quatre semaines. Il a adhéré au PCF en 1972. Il a été élu secrétaire des métaux de Bourges puis secrétaire du comité de coordination de la métallurgie du Cher en 1973. Embauché comme tourneur au Transport gaz, il a redynamisé la CGT dans le Centre Ouest et a été élu dans diverses institutions représentatives du personnel jusqu'en 1999. Il a participé au travail de la CGT d'EDF CGF, puis à celui de l'Union locale de Vierzon, encore plus après sa retraite en 1999.

    Jean-Louis Jouannault est devenu trésorier en 2004 avec Éric Perrot. S'il a demandé l'an dernier de la relève pour la comptabilité, il fait encore régulièrement profiter de son expérience.

    Christelle Marilleau


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique