• Pierre Laurent veut un « candidat de gauche » en 2017 qui ne saurait être Hollande


    Pierre Laurent veut un « candidat de gauche... par publicsenat

     

    Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, s’oppose frontalement à François Hollande. Invité ce jeudi matin de Territoires d’infos sur Public Sénat et Sud Radio, le sénateur de Paris s’est déclaré favorable à une candidature unitaire de la gauche de la gauche et des écologistes face au président de la République pour la présidentielle de 2017, qu’il accuse de ne plus mener une politique de gauche.

    « La ligne actuelle de François Hollande, et on le voit avec la déchéance de la nationalité, n’est pas une ligne de gauche. Je vais dépenser tous mes efforts pour que nous ayons un candidat de gauche, sur un projet de gauche, sur les valeurs de la gauche. Et aujourd’hui ce candidat ne peut pas être un candidat qui propose la déchéance de la nationalité, une loi Macron 2 et la casse du code du travail » prévient Pierre Laurent.

    « Il faut un candidat dans lequel se reconnaissent les socialises, les écologistes, les gens du Front de gauche, les communistes »

    Ce candidat peut-il être Jean-Luc Mélenchon ? « Ce n’est pas un problème de nom. Il faut un candidat dans lequel se reconnaissent les socialises, les écologistes, les gens du Front de gauche, les communistes, qui soit un véritable candidat de gauche. A l’heure qu’il est nous risquons d’aller à l’élection présidentielle sans candidat de gauche. Si on enferme le débat des Français dans une présidentielle où il y a Marine Le Pen, un candidat de droite et François Hollande, pour moi ça veut dire que la gauche n’est pas présente à cette élection » affirme le patron du PCF.

    A la question « donc François Hollande n’est pas un candidat de gauche ? », Pierre Laurent répond : « Le programme qu’il met en œuvre tous les jours n’est pas un programme de gauche. Il faut un candidat de gauche, sur un projet de gauche sur les valeurs de la gauche ».

    « Manuel Valls n’arrivera jamais à être un vrai premier ministre de la gauche »

    Interrogé sur la déchéance de la nationalité pour les binationaux condamnés pour terrorisme, il dénonce « une mauvaise mesure » « inefficace » et « dangereuse ». « Elle met le doigt dans un discours visant à mettre en cause le droit du sol » ajoute Pierre Laurent.

    « Pourquoi il y a un tel choc sur l’affaire de la déchéance ? Parce qu’on est à l’opposé de toutes les valeurs qui sont celles de la gauche. Quand vous entendez le premier ministre dire qu’il faut arrêter avec les grandes valeurs… J’ai dit il y a quelques temps que Manuel Valls n’arriverait jamais à être un vrai premier ministre de la gauche. Ça se confirme » souligne-t-il.

    Au sujet de la Corée du Nord, qui affirme avoir réussi un test nucléaire de bombe H, Pierre Laurent affirme que « le régime nord coréen n’a rien à voir, ni de près ni de loin, avec le communisme et l’idée communiste. (…) Ce pays est une dictature qui affame son peuple. (…) Arrêtez d’appeler ce régime communiste parce qu’il ne l’est pas. Dites haut et fort, comme je le dis, que c’est une insulte aux communistes de dire que le régime nord coréen a à voir avec ça ».

    Source : http://www.publicsenat.fr/


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :