• Salariés d'Air France arrêtés : Xavier Mathieu (ex-"Conti") "écoeuré" par le "lynchage" des médias

    Sur le plateau du "Grand Journal" hier, l'ancien syndicaliste des "Conti" s'en est pris au traitement des conflits sociaux par les médias, et notamment celui d'Air France.

     

    L'ambiance était lourde hier soir sur le plateau du "Grand Journal". Maïtena Biraben et son équipe recevaient l'ex-syndicaliste CGT de Continental, Xavier Mathieu, pour le faire réagir à l'arrestation hier matin de plusieurs salariés d'Air France. Ces interpellations font suite aux incidents survenus la semaine dernière en marge du comité central d'entreprise (CCE) de la compagnie aérienne.

    Xavier Mathieu a d'entrée de jeu fait part de son écoeurement face à ce qu'il qualifie de "lynchage" des salariés d'Air France par les médias. "J'ai vécu ce qu'ils ont vécu. Je suis dégoûté par ce lynchage. C'est quoi une chemise arrachée, un mec qui s'est fait un peu molester, à côté du carnage qu'engendrent des licenciements", a-t-il fait valoir.

     

    "Quelqu'un était dans le coma vous le savez ? C'est grave !" a alors lancé Maïtena Biraben, faisant ainsi référence à une information donnée par un porte-parole d'Air France juste après les évènements et démentie par Europe 1 dès le 6 octobre dernier. "Oui, et alors ?", a malgré tout répondu Xavier Mathieu. "Il y a cinq 'Conti' qui se sont suicidés. Il y en a un qui s'est jeté devant les rails de chez Continental. C'est quoi ça ? C'est rien ?!" a-t-il ensuite rétorqué, la voix tremblante. "Parce que la Une, vous l'avez faite la Une. Vous l'avez tous faite quand on a pété la sous-préfecture ou quand le directeur de Continental a pris des oeufs sur la gueule. Vous avez tous fait la Une !!", a accusé l'ex-délégué syndical à destination des médias.

    "Vous nous avez traité de voyous !"

    Xavier Mathieu a ensuite tenu à souligner la différence de traitement existant selon lui dans les médias entre les violences des salariés et celles des dirigeants d'entreprise. "Continental a fermé en 2009, a évoqué des raisons économiques (...) Aujourd'hui, Continental a été condamné cinq fois sur six - on attend la sixième fois bientôt - parce qu'il n'y avait aucune raison économique à la fermeture de cette entreprise. Vous avez fait la Une sur les oeufs à l'époque. Vous avez crié au scandale ! Vous nous avez traités de voyous ! Je dis 'vous' pour les médias en général. Les dirigeants de Continental n'ont jamais été en garde à vue. Et pourtant il y a eu des morts. Il y a 500 mecs qui sont encore au chômage aujourd'hui. Il y a 200 mecs au RSA. Il y a à peu près 400 divorces, 5 suicides. Voilà les conséquences !", a-t-il dénoncé.

    Xavier Mathieu a poursuivi : "Je suis venu parce que j'avais envie d'expliquer aux gens pourquoi la façon dont a été traitée cette chemise arrachée par les médias est honteuse". Et de conclure un peu plus tard : "Rassurez-vous que ce ne soit que des chemises arrachées pour l'instant parce qu'un jour ou l'autre, ça sera bien pire que ça !". puremedias.com vous propose de revoir cette séquence à partir de 2 minutes 20.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :