• Une intersyndicale contre la fermeture des serres

    Une intersyndicale contre la fermeture des serres

    Cette fois, c'est une intersyndicale qui a manifesté devant la salle Madeleine-Sologne avant les vœux du personnel communal, ce vendredi 6 janvier au soir,  afin de dire "Non à la fermeture des serres municipales". Nicolas Sansu propose "d'en appeler directement aux Vierzonnais pour que le débat soit tranché".

    Deux premiers rassemblements avaient déjà eu lieu. Le premier, devant la mairie, avant le conseil municipal du 12 décembre. Le deuxième, devant la salle Madeleine-Sologne jeudi 5 janvier, avant les voeux de la ville aux habitants. 

    Cette fois, la CGT est accompagnée de la CFDT et de l'Unsa pour dire "non à la fermeture des serres municipales en septembre 2017". 

    "On fait plus de 30.000 plants par an, 20.000 bisannuels, 2.300 chrysanthèmes... Mais aussi des visites pédagogiques avec les classes, des ateliers avec les maisons de retraites..." souhaite décrire Branlio Romera, responsable production aux espaces verts. "Ce lien à la population qui est apprécié, on ne peut pas le chiffrer", complète Yann Journé, pour la CGT. " Des économies, on en a déjà fait beaucoup ces dernières années".

    "La marge monétaire est très étroite. Mais le service public est encore la dernière porte qu'on peut pousser. Il faut trouver ensemble d'autres solutions", propose Sylvie Bourdin-Bérréhouc, pour la CFDT. Sur le tract qu'elle distribue, sont évoqués "les retraités non remplacés". Elle craint un plan social général.

    L'intersyndicale s'est formée après l'entretien téléphonique dans l'après-midi entre Yann Journé et Nicolas Sansu, le maire, qui n'a débouché sur aucune entente.

    Nicolas Sansu a modifié son discours des voeux à la dernière minute afin de répondre publiquement aux agents: "Puisque un certain nombre de crispations semblent se faire jour, outre les rencontres que nous avons avec les organisations syndicales et les agents de chaque service, peut-être faudra t-il en appeler plus directement aux Vierzonnais pour que le débat soit tranché en toute transparence sur l'alternative entre les conditions de la mise en place du service public et le niveau des impôts, car il n'y a pas trente-six solutions."


  • Commentaires

    1
    jackouille
    Dimanche 8 Janvier à 08:58

    Ne laissons pas les serres...entre les griffes du privé.

    Pourquoi  pas une pétition en ligne.

    Jackouille

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :